Le mot du Proviseur

« Le Lycée des métiers du développement durable et des énergies renouvelables dans les métiers du bâtiment » autrement dit le lycée professionnel de roches maigres vous propose des formations qualifiantes en Certificat d’Aptitude Professionnelle, en Brevet Professionnel, en Baccalauréat Professionnel, tant en formation initiale qu’en apprentissage.

Il est important de garder à l’esprit que les hommes ont toujours eu besoin de bâtir, qu’ils auront toujours besoin d’une maison , et ceci dans toutes les civilisations. C’est pourquoi, même s’il est courant d’entendre que nous sommes en pleine crise économique ce besoin de construire sera toujours présent. Ainsi le choix d’un métier du bâtiment est et sera toujours un choix d’avenir, un choix de travail assuré à terme. C’est à dire un projet, un salaire et la possibilité de subvenir aux besoins de sa famille et d’exister socialement. Le lycée propose également ce choix en ouverture sur l’international.


Cette évidence, il faudra toujours la garder à l’esprit de nos élèves, futurs citoyens. Mais dans un monde moderne l’homme recherche également, le rendement, la performance, le qualitatif, bref, l’excellence. Cela aussi il faut le garder à l’esprit en permanence. Je sais pouvoir compter sur des professeurs de très grande qualité, professionnels investis d’une mission d’éducation, de formation, d’accompagnement qui ont à cœur de voir réussir leurs élèves.


Cette année parmi de très nombreux projets nous citerons en particulier une ouverture riche sur le monde et l’étranger :
     - Voyage de notre terminale européenne électro-technique (avec validation du stage en milieu professionnel dans des entreprises allemande)
     - Stage en milieu professionnel à Maurice pour les élèves de peinture.
     - Apprentissage rémunéré de 36 mois pour des élèves post-bac par la région et les entreprises qui débouche sur un CDI dans les entreprises partenaires.

Enfin pour terminer nous prenons date en 2016 pour la poursuite de la remise aux normes de nos locaux, vaste chantier qui devrait durer 3 années

Michel Metzger